Frais de port offerts dès € 99.-
 Nous utilisons des cookies pour vous assurer la meilleure expérience possible sur notre site Internet. En continuant de naviguer sur ce site internet, vous acceptez leur utilisation. Pour en savoir plus sur notre politique de cookies, cliquez  ici.
Bike Tips and Tricks

Il n’y a pas vraiment de secret sur la bonne manière de régler la suspension de votre VTT. Mais une fois bien réglée, votre suspension vous permettra de faire la différence sur le trail ! Yanick-le-roi-de-la-mécanique, mécanicien de l’équipe SCOTT-SRAM MTB Racing, ajuste régulièrement la suspension du champion du monde Nino Schurter. Découvrez les trucs et astuces de Yanick pour optimiser votre vélo.


1. Pré-réglage du rebond, de la compression et de l’amortissement

La première étape consiste à mettre votre suspension en position neutre. Pour éviter que la suspension ne soit affectée, le réglage doit être réinitialisé. Avant de commencer, n’oubliez pas qu’il est essentiel de faire attention lorsque vous manipulez de petites pièces. Cela est particulièrement valable pour les personnes peu expérimentées, les termes techniques pouvant être difficiles à comprendre. En cas de doute concernant une pièce spécifique, regardez à nouveau la vidéo et lisez attentivement les instructions. Préparez une surface propre sur laquelle vous pouvez aligner toutes les pièces. Cela vous aidera également à suivre votre progression. Une organisation adéquate et une manipulation attentive vous aideront à terminer le processus sans difficulté. Pour commencer, tournez la molette du rebond dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, jusqu’à ce qu’elle s’arrête. Réglez ensuite le niveau de compression le plus faible possible à l’aide du bouton rotatif. Position ouverte. Certaines fourches proposent trois modes (ouvert, moyen, bloqué), et d’autres proposent un réglage sans échelonnement. L’amortisseur doit être réglé sur « neutre » pour créer une configuration idéale. Pour ce faire, réglez la compression et le rebond sur la position la plus ouverte = dans le sens inverse des aiguilles d’une montre.


2. Gonflage de la fourche et de l’amortisseur

Augmentez la pression dans la chambre d’air à l’aide d’une pompe spéciale. De nombreux fabricants proposent des tableaux présentant les valeurs de pression par rapport au poids du cycliste sur la fourche. Ces valeurs se trouvent également dans les manuels d’utilisation. Vous pouvez donc généralement vous fier à votre poids pour régler une pression en particulier. Il vous suffit de gonfler au nombre de PSI préconisé. N’oubliez pas de régler le SAG en prenant en compte l’ensemble de votre équipement : casque, chaussures, sac et bouteille. Ces éléments peuvent représenter un poids important et modifier la pression requise pour un réglage parfait. Un réglage adéquat du SAG est essentiel ! Trop de SAG entraine une compression de l’amortisseur excessive ce qui fait asseoir le pilote trop bas et augmente le risque que les pédales heurtent le sol. En revanche, un SAG trop faible réduit le niveau de grip. L’angle de direction sera alors trop fermé, et le pilotage sera plus difficile.


3. Réglage du fléchissement

Le SAG ou point de fléchissement est le pourcentage d'enfoncement des suspensions lorsque le pilote monte sur le vélo. N’oubliez pas de régler le SAG en prenant en compte l’ensemble de votre équipement : casque, chaussures et sacs. Ces éléments peuvent peser lourd et modifier la pression requise pour un réglage parfait. Un SAG trop élevé vous fait asseoir trop bas, tandis que le grip est réduit s’il est trop faible. Vous êtes en train de régler "le ressort à air" de l'amortisseur. Partie pour lequel le poids doit être pris en compte. Ce réglage est essentiel, notamment lorsque le rider est susceptible de peser un poids cinq à six fois supérieur à celui de son vélo. Veillez à descendre de votre vélo sans rebond ni déplacement de votre poids vers l’avant ou l’arrière. La distance entre le joint torique et le joint anti-poussière représente la hauteur du SAG. Mesurez l’écart : 20 mm, pour une fourche de 100 mm, représente un SAG de 20 %. Si la fourche est plus longue, pour une utilisation plus ludique type Trail, un SAG de 25 % fonctionnera également. À l’arrière, il est souvent recommandé de régler un SAG compris entre 25 et 30 %.


4. Ajout d'entretoises pour un meilleur fonctionnement

Selon le degré d’agressivité souhaité, vous pouvez ajouter des tokens ou des entretoises pour accroître la progressivité de la fin de course. L’autre avantage du réglage précis du volume d’air pour chaque token ajouté réside dans le fait que vous pouvez réduire la pression de cinq à dix PSI. Vous augmentez ainsi la sensibilité sur les bosses légères et conservez le soutien lors des impacts plus significatifs.


5. Réglage de l’amortissement en compression et ajustements personnalisés

Cela modifie la vitesse de l'écoulement de l’huile dans le système. Vous pouvez effectuer un réglage destiné à raffermir ou bloquer votre fourche et votre suspension arrière. Nos SCOTT Sparks sont équipés d’un système offrant une tenue de route parfaite grâce à la poussée du levier TwinLoc situé sur le cintre. Le système de suspension TwinLoc est un système de suspension SCOTT breveté qui permet au cycliste de contrôler simultanément la performance et la géométrie de la suspension d’un vélo. En position totalement ouverte, il offre un débattement complet au cycliste. Un clic sur le mode Traction Control permet d’augmenter la compression à l’avant, ce qui rend le vélo plus tonique pour les montées tout en conservant la sensibilité et le grip. L’astuce réside dans le fait que cela affecte également la suspension arrière, avec à la clé un volume d’air réduit, une meilleure tonicité et un point de fléchissement plus haut - pour une efficacité bien supérieure dans les montées de trails techniques.


6. Réglage du rebond et affinage

Il s’agit de la vitesse à laquelle la suspension revient à son point de SAG. Personnellement, j’apprécie les symboles utilisés par Rockshox : une tortue pour l’effet le plus lent et un lièvre-antilope pour le plus rapide. Si votre fourche est réglée sur un retour rapide, vous pourriez avoir l’impression de vous trouver sur un tremplin ou un bâton sauteur. Vous allez maintenant devoir le tester. Roulez sur une route plate, comprimez la suspension et observez la rapidité avec laquelle l’avant et l’arrière reviennent au point de SAG. Vous cherchez l’équilibre entre le rebond avant et arrière. Et l’avant devrait être légèrement plus rapide que l’arrière. Il est important de connaître votre pompe haute pression. Chaque pompe est légèrement différente. Emmenez votre pompe haute pression avec vous lors de vos premières sorties pour apporter les ajustements nécessaires jusqu’à ce que vous soyez satisfait.


7. Entretien

Maintenez vos fourches et vos suspensions arrières propres et lubrifiées. Optez pour un lubrifiant à base de silicone ou un produit dédié aux suspensions. Appliquez le lubrifiant sur un papier essuie-tout et passez-le sur les joints. Poussez plusieurs fois la suspension dans son débattement, et essuyez l’excédent de lubrifiant. Vous la conserverez ainsi en parfait état. Pensez toujours à réaliser un entretien complet des pièces internes de votre suspension après 80 à 150 heures, ou bien chaque année.


8. Les préférences de Nino Schurter, Partie 1

Nino préfère un vélo tout-suspendu car il bénéficie d’une meilleure tenue de route sur le trail. La récupération est meilleure, et il peut choisir des itinéraires plus rapides et plus techniques. Il préfère une configuration souple et progressive de la suspension. Nous utilisons autant d’entretoises à volume d’air que possible dans la fourche, ce qui nous permet de réduire légèrement la pression. Le pilotage gagne ainsi en souplesse et en sensibilité sur les chocs légers, et s’accroît véritablement pendant la course pour gérer les sauts plus importants, notamment quand il réalise son whip signature en l'air. Le rebond se trouve du côté le plus rapide et la compression est totalement ouverte. De plus, la suspension est très équilibrée, de manière à ce que la fourche et l’amortisseur travaillent sur le même plan. Une suspension bien équilibrée favorise la performance du vélo en positionnant le coureur entre les roues pour créer une tenue de route et un grip maximum.


9. Les préférences de Nino Schurter, Partie 2

Les réglages de Nino pour sa fourche commencent à 78 psi, avec le volume maximal pour les entretoises, et son amortisseur commence à 135 psi. Il privilégie une pression plus élevée sur les pistes difficiles avec de nombreuses racines, mais l’allège lorsque le sentier devient plus fluide. Grâce au système de suspension TwinLoc, nous optimisons le mode ouvert sur les pistes plus difficiles, avec une tenue de route et un grip plus agressifs. Toutes les 10 à 15 heures, j’ouvre la fourche et l’amortisseur pour nettoyer l’ensemble et favoriser un fonctionnement fluide. J’ajoute également une goutte de lubrifiant sur les joints afin de créer la meilleure configuration possible pour la course.


10. Le système de suspension TwinLoc breveté de SCOTT

Le champion du monde Nino Schurter utilise le système de suspension TwinLoc depuis de nombreuses années, et il a remporté plusieurs fois les championnats du monde, la première place du classement en Coupe du Monde, des Coupes du Monde individuelles, et bien d’autres titres encore. Vous trouverez ci-dessous les statistiques de Nino lors d’une course de Coupe du Monde de cross-country à Lenzerheide. On y découvre la fréquence à laquelle il change de mode en fonction du terrain. Bien qu’il utilise le mode Traction Control la plupart du temps, Nino passe souvent en mode Descend, ce qui lui permet de gagner un peu de temps sur ses concurrents à chaque mètre parcouru. Lorsque la montée s’adoucit ou lorsqu’il y a une opportunité de foncer, Nino passe en mode Lockout, ce qui lui garantit un transfert de puissance plus efficace.


Glossaire

Réglages du vélo et des composants Les avantages d’augmenter
le point de SAG Le SAG ou point de fléchissement est le pourcentage d'enfoncement des suspensions lorsque le pilote monte sur le vélo.
  • Garder un poste de pilotage haut et de l’espace entre les pédales et le sol.
  • Augmenter le soutien de la suspension.
Entretoises/tokens Ils sont ajoutés dans la chambre d’air de l’amortisseur. Avec des des tokens, lorsque l’amortisseur se comprime complètement, la pression à l’intérieur de la chambre d'air est plus importante étant donné qu'il y a moins de place.
  • Il est donc plus difficile de talonner.
  • Fin de course plus dure, plus progressive
  • À chaque token ajouté, vous pouvez réduire la pression de 5 à 10 PSI
Dureté du ressort Dans le cas d’un amortisseur à air, la dureté se définit par la pression appliquée avec la pompe.
  • Plus le poids du cycliste est élevé, plus la dureté requise sera importante.
Compression à basse-vitesse Contrôle de la vitesse de compression lorsque la suspension se comprime très lentement, notamment en cas de bosses espacées ou de pompage de la suspension induit par le pédalage.
  • Expérience de conduite plus sûre et prévisible
  • Meilleure résistance aux impacts
  • Meilleur soutien pour passer sur des bosses et dans les virages.
  • Il y a plus d’énergie qui est dérivée dans le damper que dans le ressort
  • La suspension se trouve à un niveau plus élevé dans les sections plus techniques
Compression haute-vitesse  Contrôle de la vitesse de compression lorsque la suspension se comprime très rapidement, notamment lorsque le vélo heurte une pierre ou lors de la réception après un saut.
  • La suspension est mieux contrôlée et le soutien est meilleur lors de la réception des sauts importants.
  • Cela permet d’éviter de descendre trop bas
Rebond basse-vitesse (! : si votre suspension possède une molette de rebond, elle contrôle le rebond à faible vitesse) Établissement du passage du volume d'huile à l'intérieur de l'amortisseur. L’amortisseur peut absorber votre poids en luttant contre la gravité de manière lente et contrôlée.
  • Sensation de régularité et de prévisibilité
  • Suspension arrière plus soutenue sur les descentes raides
  • Plus de stabilité après les réceptions
Rebond haute-vitesse Le rebond haute-vitesse correspond au comportement du rebond en fin de course (c-à-d extension depuis débattement complet), il a donc un effet sur les impacts importants.
  • Plus de contrôle et de stabilité pour la réception des hits, drops ou sauts importants

Textes : Yanick Gyger & Nick Craig
Photos : Jochen Haar
Vidéo : Raineduponmedia


Vélo SCOTT Spark RC 900 World Cup
Vélo SCOTT Spark RC 900 World Cup

6 299,00 €

Cadre + Fourche SCOTT Spark RC 900 WC N1NO HMX
Cadre + Fourche SCOTT Spark RC 900 WC N1NO HMX
Vélo SCOTT Scale RC 900 World Cup
Vélo SCOTT Scale RC 900 World Cup

5 499,00 €


Nino Schurter

En savoir plus

ÉQUIPE SCOTT-SRAM MTB RACING

En savoir plus