Frais de port offerts dès € 99.-
 Nous utilisons des cookies pour vous assurer la meilleure expérience possible sur notre site Internet. En continuant de naviguer sur ce site internet, vous acceptez leur utilisation. Pour en savoir plus sur notre politique de cookies, cliquez  ici.

Tout commence par une question simple : « Hé, Rémy, comment tu utilises ton Genius eRIDE ? »

« Je l'utilise pour explorer par chez moi, quand je vais construire un nouveau trail et aussi pour m’entraîner. » De la part d’un pilote EWS et 12 fois champion de la Mega Avalanche, c’est une réponse intéressante. Quelques semaines plus tard, Rémy nous montrait son terrain de jeu sur son Genius eRIDE et la façon dont il intègre l'e-bike dans son programme d’entraînement. Rémy habite dans les Vosges, dans le nord-est de la France, probablement l’un des meilleurs endroit en Europe pour rouler en enduro.. Les montagnes culminent ici à environ 800 m d’altitude et il n’y a donc presque pas de neige en hiver. Les trails ne manquent pas et la diversité est impressionnante avec du raide, du rapide, du technique et surtout de la terre meuble.  Cela ressemble à l’endroit parfait pour s’entraîner pour une saison EWS complète, mais nous réalisons rapidement que pour faire plus de deux runs par jour, il faut soit une navette, soit un vélo électrique. C’est ce que souligne Rémy, “je peux rouler deux fois plus sur la même durée avec mon Genius eRIDE, en gardant le même rythme cardiaque et sans prendre la voiture.”


Lorsque Rémy nous a annoncé qu’il avait maintenant un parcours pour s’entraîner avec son vélo électrique et améliorer sa forme et sa technique, cela nous a intrigués.  Il nous a expliqué que les montées étaient si raides qu’elles étaient pratiquement impossible à grimper avec un VTT classique. – Alors nous y sommes allés pour vérifier. Il n’avait pas menti. La montée était recouverte de racines humides et luisantes, entrelacées dans des rochers glissants juste aux endroits stratégiques. “C’est beaucoup plus fun qu’une montée sur un chemin large.”  C’était impressionnant de le voir s’amuser tout en luttant contre les difficultés du terrain.


« J’adore le mode Turbo, mais quand c’est très technique, il faut jouer avec les modes d’assistance électrique, redescendre en mode Trail et garder un bon rythme pour conserver la même vitesse. Quand je parcours 500 m de dénivelé comme ça, qu’après j’attaque à la descente puis que j’enchaîne tout de suite après avec une nouvelle montée, ça tire mais qu'est ce que c'est bon. »


Entrer dans le garage de Rémy, c’est un peu comme amener un enfant dans un magasin de bonbons : au début on ne sait pas lequel choisir et ensuite on les veut tous. Depuis le vélo de dirt jump jusqu’au VTT électrique d’enduro, il y a de tout ; et aucun de ses vélos n’a de poussière sur la selle. Pendant la saison de compétition, il passe le plus clair de son temps sur le Genius, mais en hiver il en profite pour varier les plaisirs. “En hiver, il est intéressant de rouler avec le vélo électrique. Même sur terrain boueux, je peux grimper partout et maintenant, avec la géométrie du nouveau Genius eRIDE, il n’y a presque plus de différence pour la descente".


Analyse de la fréquence cardiaque de Rémy, enregistrée lors de la course Catalan Enduro avec son Genius eRIDE

L’année dernière avec ses potes, concurrents le week-end et amis la semaine, Rémy est allé chez Damien Oton pour la “Catalan Enduro” et a décidé de participer à la course avec son vélo électrique. “Au début, c’était surtout pour faciliter les liaisons, comme il s’agissait de la dernière course de la saison, mais j’ai rapidement remarqué que le poids du vélo n’était pas un problème du tout et j’ai pu bien me positionner durant les étapes.” Rémy a terminé 3e, à seulement quelques secondes de Theo Galy et Jerome Clementz.

Pour la petite histoire, il nous a montré les enregistrements de sa fréquence cardiaque pendant la course et, tout comme ses résultats du week-end, ses données sont très proches de celles réalisées sur les vélos classiques, avec une moyenne de 140 bpm et des maximales à 186 bpm. 



Les conseils de Rémy Absalon pour s’entraîner comme un pro avec un vélo électrique :

  1. Trouvez un parcours d’environ 1 h 30, ou 25 km.
  2. Évitez le plus possible les chemins larges et préférez les sentiers.
  3. L’objectif est d’éviter les sentiers dégagés trop roulants où l’on atteint trop vite la limite de 25 km/h de l’assistance électrique. Il faut essayer de trouver des parcours raides, engagés et techniques.
  4. À chaque fois, le défi est de grimper sans mettre une seule fois le pied à terre. Si c’est trop facile, cherchez un autre parcours un peu plus technique.
  5. Pour les descentes, c’est comme avec un vélo non électrique, le Genius eRIDE passe partout.
  6. Aucun arrêt entre la montée et la descente : telle est la clé de l’entraînement en enduro. Dans les compétitions enduro, la partie la plus difficile survient après 3 minutes de descente : on commence à être fatigué et c’est à ce moment-là qu’on commence à faire des erreurs, à perdre des secondes et dans le pire des cas chuter. En s’entraînant sur des parcours raides et techniques, on peut améliorer ses capacités à gérer le vélo après ces 3 minutes-là. Avec un vélo classique, vous faites des intervalles de 15 minutes, avec un vélo électrique, c’est 1 heure et demie.
  7. Notez vos sorties et constatez vos progrès.
  8. Faites-vous plaisir !


Rémy utilise un Genius eRIDE 700 Tuned. Le vélo possède un débattement avant et arrière de 150 mm. La fourche et l’amortisseur sont tous les deux contrôlés par le système de suspension TwinLoc, qui permet de modifier la géométrie du vélo par une simple pression sur le levier, remontant le boitier de pédalier de 5 mm. L'amortissement et les courbes de compression sont également modifiés dans la fourche et l’amortisseur, ainsi que le débattement qui passe à 100 mm. Le fait de pouvoir modifier la géométrie est un avantage certain sur un VTT électrique car vous parcourez parfois des sections de montées techniques sur lesquels une meilleure stabilité représente un véritable atout, avec moins de débattement et un boîtier de pédalier plus haut afin d’éviter tout contact des manivelles avec le sol. Le Genius eRIDE offre la possibilité de monter des roues de 29 ou de 27,5 pouces. Rémy roule la plupart du temps avec des roues de 27,5'' montés sur des pneus de 2,8 avec 1,5 bar de pression à l’arrière et 1,3 à l’avant. Pour la compétition, il utilise des pneus de 2,6 pour réduire la résistance au roulement. Pour son poste de pilotage, son Genius eRIDE est monté avec un guidon de 780 mm et une potence de 40 mm. Rémy aime rouler avec des vélos fermes et c’est aussi le cas pour son VTT électrique avec 190 psi dans la suspension arrière (pour 75 kg). Le système d’assistance électrique est un Shimano Steps E8000 avec une batterie de 500 wh, comme sur la version de série. Rémy utilise une transmission Shimano XTR Di2 lui permettant de gérer à la fois les modes d’assistance électrique et les vitesses depuis l’affichage Di2.


Vélo SCOTT Genius eRIDE 900 Tuned
Vélo SCOTT Genius eRIDE 900 Tuned

6 999,00 €

Vélo SCOTT Genius eRide 910
Vélo SCOTT Genius eRide 910

5 999,00 €

Vélo SCOTT Genius eRide 920
Vélo SCOTT Genius eRide 920

4 799,00 €

Vélo SCOTT Genius eRide 710
Vélo SCOTT Genius eRide 710

5 999,00 €

Vélo SCOTT Genius eRide 720
Vélo SCOTT Genius eRide 720

4 799,00 €

Vélo SCOTT Contessa Genius eRide 710
Vélo SCOTT Contessa Genius eRide 710

5 999,00 €

Vélo SCOTT Contessa Genius eRide 720
Vélo SCOTT Contessa Genius eRide 720

4 799,00 €