Nous utilisons des cookies pour vous assurer la meilleure expérience possible sur notre site Internet. En continuant de naviguer sur ce site internet, vous acceptez leur utilisation. Pour en savoir plus sur notre politique de cookies, cliquez  ici.
Moments of Kona

Récits d’entraînement pour le triathlon le plus célèbre du monde 


DANS L’ARRIÈRE-PAYS

Beaucoup d’athlètes ne prennent pas assez le temps de parcourir les chemins de la Grande Île autrement que pendant la course vélo. Certains doivent penser que Kona n’offre rien de plus qu’une autoroute brûlante, bondée et balayée par les vents, où il faut faire attention à ne pas être projeté dans les coulées de roche volcanique. De nombreux compétiteurs professionnels arrivent à Kona quelques semaines avant la course afin de terminer leur entraînement sur l’île. Des athlètes comme Sebastian Kienle choisissent souvent pour l’entraînement un vélo de route classique plutôt qu’un vélo de triathlon. Ils découvrent avec plaisir toutes les possibilités de parcourir l’île à vélo. Nous avons suivi Sebastian durant l’une de ses sorties à vélo jusque dans l’arrière-pays de Kona. Nous découvrons des rues quasiment désertes, des montées motivantes, des descentes techniques et des paysages à couper le souffle.



La plupart des athlètes restent à Kailua-Kona pendant leur séjour sur l’île. S’ils ne prennent pas la voiture pour aller commencer leur entraînement en dehors du village, c’est là qu’ils démarrent chaque circuit.



La route emmène Sebastian en dehors de la ville en direction du mémorial du Capitaine Cook et vers la pointe sud de la Grande Île.



La route monte légèrement et offre rapidement une vue époustouflante sur l’océan Pacifique.


La boucle choisie par Sebastian est ponctuée de quelques montées raides. Il n’est pas surprenant que le Champion du Monde en titre ait choisi le SCOTT Addict ultra léger aujourd’hui.



« Les conducteurs peuvent être relativement agressifs ici », dit Sebastian, avant d’ajouter : « L’une des principales raisons à cela est que certains athlètes font des choses vraiment stupides sur la route.” Il s’agit juste de respecter les autres.



Les athlètes viennent à Kona depuis des endroits magnifiques à travers le monde mais Hawaï offre une quantité incroyable de lieux époustouflants devant lesquels on ne peut que s’arrêter émerveillé.



Pas de souci avec les voitures sur cette route. Il n’y a que soi et l’instant présent.


La descente de colline ne se pratique pas qu’à Queen-K.



En s’éloignant des zones touristiques, on découvre des endroits intéressants. Ces jours-ci, Sebastian se prend souvent à rêver d’or et d’argent.



Plus la route monte, plus la végétation verdit sur le bas-côté.



Tout ce qui monte doit redescendre.



La position de descente super aérodynamique de Sebastian est également souvent pratiquée sur vélo de route.



Lorsque le soleil se couche, il est temps de rentrer. Sous les derniers rayons du soleil, Sebastian entre dans la ville sur Ali’i Drive.