Nous utilisons des cookies pour vous assurer la meilleure expérience possible sur notre site Internet. En continuant de naviguer sur ce site internet, vous acceptez leur utilisation. Pour en savoir plus sur notre politique de cookies, cliquez  ici.

Deuxième victoire au Mount Kinabalu Climbathon

18 octobre 2017

Dimanche dernier, j'ai participé à mon troisième climbathon au Mont Kinabalu. J'ai eu la chance de pouvoir participer à cette course grâce à la Philippine Skyrunning Association.

Comme l'année dernière, le temps ne permettait pas une ascension sûre, entraînant un changement d'itinéraire : il serait donc le même que celui que j'avais parcouru l'année précédente. Une version plus courte de la course : 20 km au lieu de 26 km.

Les conditions météorologiques étaient plus rudes cette année, et plusieurs parties de mon corps ont souffert du froid. À un moment, ma tête, mon dos, mes mains, mes lèvres et mon torse étaient engourdis. Peut-être n'avais-je pas assez préparé mon corps à des conditions de course si intenses.

À l'instar des autres courses, on m'avait renseignée sur mes adversaires. Cette année, j'allais devoir affronter trois athlètes de taille : une Kenyane, une Européenne et une Malaise. Pour défendre mon titre, j'allais devoir tenir tête à ces trois adversaires. La pression était à son comble.

La Kenyane est restée en tête du peloton féminin pendant 6,5 kilomètres avant que je n'arrive à la rattraper. Pendant environ un kilomètre, nous avons escaladé ensemble tout en parlant. La discussion terminée, je suis repartie en mode course et l'ai devancée.

Je suis toutefois restée concentrée et j'ai mené la course féminine jusqu'à la ligne d'arrivée.

Je suis ravie d'avoir remporté cette victoire et défendu mon titre. Cependant, je ne suis pas parvenue à améliorer mon temps par rapport à l'année dernière, sur le même parcours. Cela me motive d'autant plus à m'entraîner davantage pour la prochaine course bisannuelle, en 2019.

Je représente l'équipe SCOTT Running depuis maintenant quelques mois. J'apprécie beaucoup de faire partie d'une équipe, et de pouvoir compter sur le soutien d'une marque qui comprend les besoins des athlètes et conçoit un équipement exceptionnel. Je dois dire que la Supertrac RC allie à la perfection adhérence et amorti. De plus, la traction sur sentiers boueux comme sur pierres mouillées m'a permis d'exercer une pression importante tout en sécurité. J'ai essayé de nombreuses marques au fil des années, mais la Supertrac RC reste ma chaussure préférée à ce jour.

Découvrez tout sur Sandi MENCHI sur Facebook et Instagram.

Comparer des produits (0/4)