Magasin en ligne officiel SCOTT
 Nous utilisons des cookies pour vous assurer la meilleure expérience possible sur notre site Internet. En continuant de naviguer sur ce site internet, vous acceptez leur utilisation. Pour en savoir plus sur notre politique de cookies, cliquez  ici.

La pluie ne cesse de tomber depuis bien trop longtemps maintenant dans le Nord-Ouest du Pacifique et en particulier sur le toit métallique de ma maison. Ce bruit sourd et incessant me fait dire qu’un kayak serait plus adapté pour descendre les trails qu’un VTT tellement que les sols sont saturés d’eau. Un coup d’œil par la fenêtre, il fait déjà nuit alors que ma montre me rappelle qu’il n’est que 15h30…



Les activités pour passer son hiver ne manquent pourtant pas ici comme profiter de la poudreuse sur des skis ou un snowboard, se refaire une santé dans une salle de musculation, finir un bouquin commencé cet été mais interrompu par une session de ride, des soirées entre amis ou encore la construction de nouveaux trails… Tout cela est bien mais n’est rien comparé à un trail poussiéreux.

La seule solution était donc de faire nos affaire, de charger le pick-up et de faire route vers le désert.   


“Pour moi Virgin, Utah est associé à la mythique Rampage, être sur ce lieu si particulier pour le VTT et rider ses alentours était juste ce dont j’avais besoin pour recharger mes batteries et affronter la fin de l’hiver”

- Kyle Jameson


Pour nous sur la côte Nord-Ouest du Pacifique (ou le Sud-Ouest comme dirait un Canadien… mais ne rentrons pas dans ce débat), voici à quoi ressemble un bon vieux pèlerinage jusqu’en Utah. Le premier stop est généralement Moab, un trajet que j’ai fait tellement de fois ces dernières années que je n’ai même plus besoin de regarder la carte. Pour ainsi dire le trajet dure 15 heures de porte à porte, de ma petite maison de Squamish jusqu’à la porte d’entrée du « In-N-Out Burger » situé juste après Salt Lake.  Pour un rider, l’Utah fait figure de Mecque du VTT freeride depuis le début des années 80, mais les amoureux des 2 roues motorisés vous diront que cet endroit est devenu mythique en 1969 avec la fameuse Honda 90cc.


Pour ce trip en particulier notre destination finale était Virgin, Utah. Ce lieu a tant marqué l’histoire du VTT freeride, nous étions impatient d’y amener les vélos d’enduro pour une fois afin d’aller explorer les trails cachés de cette vallée. 

Un bon trip est avant tout déterminé par l’équipe qui le compose et de ce côté-là on ne pouvait pas mieux espérer avec la présence de Kyle Jameson, Stan Jorgenson et Scott Markewitz.

Ces dernières années, Stan a déjà participé à plusieurs courses d’enduro dans le désert mais pour ce trip, il était impatient d’y retourner sans les heures des spéciales collées sur son cadre. 



“Avant cette aventure, je n’avais uniquement vu Virgin Utah à travers des vidéos de vélo visionnées étant gamin. Alors d’avoir la possibilité de poser à mon tour mes roues dans cet endroit était pour moi une rêve qui se concrétisait. De plus, de le faire sur un bike d’enduro et non sur un DH rendait l’expérience encore plus excitante”

- Stan Jorgensen


L’histoire entre Kyle et l’Utah ne date pas d’hier avec ses nombreuses participations à la Rampage en tant que rider ou juge ainsi que son implication dans la vidéo « Deathgrip » de Brendog ou « Night Time Revel » de Semenuk.  


“Depuis que je suis tout petit, je vais à Virgin pour rider mon bike de DH, sauter les fameuses barres rocheuses et autres hips mais ce coup-ci ça se passait sur le bike d’enduro. J’étais impatient de voir jusqu’où on pourrait le pousser (attention spoiler !), le résultat a dépassé mes attentes.”

- Kyle Jameson


Scott Markewitz, un Californien d’origine est venu s’installer dans la région en 1980 et n’est depuis jamais reparti. Il n’y avait pas meilleure option que Scott pour une aventure dans l’Utah. Il connait cet endroit comme sa poche, il sera vous dire où commence le trail, quand est ce que la lumière sera parfaite pour une photo à tel ou tel endroit et surtout où on trouve les meilleures bières. Au début il est venu en tant qu’amateur de ski de bosse et est rapidement passé pro, d’abord en ski de bosse puis en freeride. Mais les genoux des skieurs ne sont pas des éléments très fiables et rapidement Scott est passé de l’autre côté de la caméra. C’est aujourd’hui une légende de la photographie dès qu’il s’agit de capturer des sports extrêmes.  


“Une des choses incroyable avec l’Utah est la diversité des paysages et des climats. En effet, Il est possible de skier dans 30cm de poudreuse le matin, et en seulement quelques heures de route être sur son VTT dans le désert l’après-midi. Quand on m’a proposé de rejoindre l’aventure avec les riders SCOTT, je n’ai pas hésité. Les trails autour de Virgin et St George sont moins connus que ceux de Moab mais ils figurent parmi mes trails préférés. Je suis un acharné de ski et toute l’année j’attends l’hiver avec impatience mais j’apprécie aussi faire une coupure de quelques jours pour remonter sur mon vélo

- Scott Markewitz


Suivant les conseils de Scott, nous avons réservé 2 Yourtes. Nichées sur les hauteurs de Gooseberry  avec une vue imprenable sur plusieurs des fameux sites de la Rampage, que demander de plus ? Un 10/10 pour ces yourtes situées à l’arrivée du trail magique de Gooseberry et au départ du trail du Canyon. 

Les trails aux alentours de Virgin sont un mix intéressant entre des pierriers cassant et techniques avec des trails ludiques très joueurs aux sections poussiéreuses à souhait. 


Rouler avec Stan était tellement cool, on vient d’horizon de ride très différents mais on partage la même passion, il me poussait à prendre des trajectoires que je n’aurais jamais été chercher tout seul.

- Kyle Jameson


Cette diversité au niveau des revêtements était le terrain de jeu parfait pour mettre au défi Stan et ses lignes d’enduriste face au freerideur KJ. Meme si ça parait ultra cliché, c’était beau de les voir partager leurs lignes et se donner des conseils. KJ s’élançait dans des passages avec une précision remarquable quant à Stan il avalait chaque jump à coup de scrub comme si il était en course. Je ne sais si Stan a pour projet de faire les EWS cette année mais on a vu un avion de chasse poursuivre Kyle sur le fameux King Kong trail.  



Rouler avec Kyle était juste dingue, si il y a une personne à suivre sur la crête d’une montagne c’est KJ

- Stan Jorgenson à la poursuite de Kyle Jameson sur le mythique spot freeride de « King Kong »


Je n’ai pas été long à comprendre qu’on avait atterrit dans un endroit très spécial dans lequel il reste encore tant de chose à faire sur un bike d’enduro, ce qui veut dire autant de raison de revenir.


  • Photos: Scott Markewitz 
  • Vidéo: Max Berkowitz
  • Texte: Kevin Landry